jeudi 24 février 2011

The Cotswolds - La campagne anglaise

J'ai encore profité des activités organisées par BUNAC la semaine dernière en allant dans les Cotswolds, une région de la campagne anglaise très typique. Encore une fois, "Canada represent" dans une activité de BUNAC, et ce, presque d'un océan à l'autre, mais une forte concentration de Québécois. Il y avait donc Miss C de Sherbrooke, Mr. C de Calgary, M. É de Pointe-aux-Trembles (PAT pour les intimes) et Miss N d'Ottawa.

Généralement, ce qui est cool avec les petites escapades qu'on fait avec le BUNAC, c'est qu'on a un guide touristique avec nous pour la journée. Mais là, ouf, la guide était d'un ennui mortel. Trop factuelle, pas assez énergique, pas drôle, un guide qui met un peu d'humour dans ses interventions, c'est essentiel. Mais bon, moi j'ai rien retenu, mais Miss C, elle, a une mémoire d'éléphant et a tout retranscrit dans son blogue À tout oiseau, et ce, d'une façon beaucoup plus intéressante que la guide, alors je vous le recommande fortement. Il y a aussi de très belles photos, dont une de moi ;)

Mis à part la guide un peu endormante et la température, euh comment dire, mouillée! Eh oui, il pleuvait pour faire changement. J'ai bien aimé mon parcours dans les Cotswolds, c'est très joli et on a pu prendre un "afternoon tea" ou plutôt un "cream tea", c'est à dire un scone avec de la crème et de la confiture et un thé. N'étant pas une fan de scone ni de confiture, j'ai préféré opter pour la tarte au citron et meringue, menoum. J'aurais dû la prendre en photo.

L'autre côté pratique des petits villages, c'est les petites boutiques. Chaque fois que je vois une boutique de trucs de cuisine, j'y rentre dans l'espoir de trouver une foutue assiette à tarte « à l'américaine» avec les bords évasés! Pas de chance encore une fois, mais je ne suis pas revenue bredouille non plus, j'ai investi dans un économe Victorinox, ou plus communément appelé chez mes parents: «le p'tit couteau rouge qui va bien». Maudit que c'est l'fun cuisiner quand tu as les bons outils, comment j'ai fait pour me passer de ce couteau depuis près de 5 mois!!!!

Un autre point désagréable de la guide, c'est qu'elle nous pressait toujours dans le temps. Nous laissant toujours une heure ou moins dans chaque village. Sur l'itinéraire, nous étions supposés revenir à Londres vers 19h30. Tête de linotte que je suis, je m'étais achetée des billets pour le concert du London Philharmonic Orchestra dirigé par Yannick Nézet-Séguin en tant que chef invité pour le même soir et le spectacle commençait à 19h30, j'ai donc dû revendre mon billet. Vous comprendrez ma frustration quand l'autobus est rentré en ville à 18h30!!! La guide nous a tellement pressés que nous sommes arrivées avec une heure d'avance. Le spectacle était excellent, paraît-il, je vais devoir attendre le mois d'octobre pour pouvoir revoir Yannick à Londres, pfff c'est loin.

Pour finir sur une note plus joyeuse, vous pouvez voir les photos ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire