jeudi 14 avril 2011

Une touche scandinave

Pour ceux qui l'ignore, après mes études universitaires en 2006, je suis partie faire le tour de l'Europe en solitaire (enfin mon sac à dos était tellement imposant que ça peut compter pour une personne!). Pour un peu de nostalgie, de texte sans accents et autres aventures, vous pouvez aller consulter mon tout premier blogue www.vanessaeneurope.blogspot.com. J'ai commencé mon périple en Scandinavie, cette région de l'Europe m'interpellait depuis longtemps et m'interpelle toujours, car je suis vraiment tombée sous le charme. J'irais bien m'installer en Suède quelque temps... à suivre.

Donc voici mes trouvailles scandinaves à Londres:


Scandinavian Kitchen
Alors que je cherchais un café avec wifi gratuit (dieu sait que ce n’est pas évident à Londres), j’ai trouvé ce site qui les répertorie. Là je vous parle de ça avec un peu de retard, car c’était au mois d’octobre, j’étais dans une auberge de jeunesse où l’internet était payant et je voulais faire de la recherche d’emploi avec Miss M la Finlandaise. En consultant la carte, j’ai découvert que le café le plus près était en fait un café-boutique scandinave, le Scandinavian Kitchen. Le rêve quoi, j’ai de l’Internet gratuit et je suis entourée de produits des quatre coins de la Scandinavie.

J’ai adoré ce café, mais j’ai mis beaucoup de temps à y retourner malgré moi. Maintenant que je travaille à proximité, je peux y retourner beaucoup plus souvent et je pourrais même dire que je deviens une habituée. Mes parents m’ont gentiment envoyé un jeu de Scrabble par la poste et Miss ME et moi, avons décidé de jouer une semaine sur deux environ. Nous avons donc élu domicile de Scrabble dans ce café, parce que deux Québécoises à Londres jouant au Scrabble en français dans un café scandinave, il n’y a rien de plus international! Le personnel du café est vraiment gentil et amical. Les serveuses viennent toujours observer notre jeu (même si elles n’y comprennent rien) et sont toujours curieuses de savoir qui gagne. Je dois dire que pour l’instant je me fais planté d’aplomb par Miss ME, mais quand tu commences le jeu avec un Scrabble sur un mot compte double, c’est dur de rattraper l’écart!
 
Encore une fois proche du bureau, une autre boutique que j’affectionne beaucoup, c’est Marimekko. C’est dans cette boutique que j’ai déniché mon fameux sac à fleurs roses et rouges. Malheureusement pour moi, si je trouvais déjà les prix assez chers en Finlande, l’importation britannique est encore plus coûteuse. Mon sac que j’ai payé 35 euros en Finlande est vendu 58£ à Londres. Si je fais une conversion approximative, cela monte à environ 70 euros, soit littéralement le double du prix. Je crois que je vais me limiter à faire du lèche-vitrine et je me lancerai dans les dépenses si je retourne en Finlande au cours de mon séjour européen.

Tout naturellement, le magasin scandinave par excellence, c’est IKEA. La région londonienne en compte plusieurs, mais ce qui fait sourire tous les Canadiens, c’est qu’un des magasins se trouve à Edmonton, dans le nord-est. Le plus près de chez moi est à Wembley, littéralement à côté du stade. Si on en fait abstraction, on voit qu’on se trouve dans une zone qui fait penser à la banlieue montréalaise. Mégacentre avec stationnement à perte de vue sur le bord de l’autoroute, le tout difficilement accessible en transport en commun!

Mais pour finir, le plus dangereux de tous mes péchés scandinaves, c’est le H&M bien sûr! Encore une fois je pourrais blâmer la situation centrale du bureau qui me met à proximité de 4 H&M, mais il n’en tient qu’à moi de faire des détours et de les éviter. Ce qui m’a frappée le plus ici, c’est à quel point H&M est beaucoup plus populaire en Europe qu’à Montréal. J’ai souvent remarqué des filles qui portaient des vêtements que j’avais aussi. Je crois que c’est parce que les vêtements sont abordables comparativement à d’autres boutiques britanniques, à Montréal il y a beaucoup plus de boutiques dans les mêmes prix, comme Dynamite, SmartSet ou Simons par exemple.

1 commentaire:

  1. C'est toujours intéressant de te lire Vanessa!
    Bonne continuation! Catherine F.

    RépondreSupprimer