jeudi 21 juillet 2011

Chez Sa Majesté

Il y a quelques semaines, je vous ai montré ma super invitation pour la garden-party de la Reine à Buckingham Palace. Eh bien, voilà c'est fait, j'ai mis les pieds sur le gazon royal.

Pour pouvoir entrer à Buckingham Palace, il fallait respecter quelques règles, dont un code vestimentaire. La robe de jour était de mise, et ce, même si le complet où le veston et le pantalon de même tissu et de même couleur était toléré. Il fallait aussi porter un chapeau ou un fascinator, c’est-à-dire, un bibi en français. On pouvait aussi porter un uniforme ou un habit national. Nous avons pu voir une dame avec une robe traditionnelle coréenne, plusieurs boubous africains, des saris (pas toujours portés par des Indiennes), des kilts écossais et des uniformes de l'armée, de la marine et de l'aviation.

Si j'avais trouvé ma robe en mars avant même de savoir si j'allais obtenir une invitation officielle. Le fascinator a été une tout autre paire de manches. Comme pour la plupart des choses, on en trouve pour tous les goûts, de toutes les couleurs et pour tous les budgets. Maintenant combiner toutes ces propriétés n'est pas chose facile, surtout question budget! Si on peut en trouver à 20£, ce sont rarement ceux qui me plaisent... C'est pourquoi plusieurs d'entre nous ont décidé de créer les nôtres. Toute une aventure de bricolage mes amis. Encore là, dans les magasins d'artisanat, on en trouve aussi pour tous les budgets pour des trucs qui ne changent pas vraiment d'un endroit à un autre.

Heureusement, après avoir fait les boutiques recommandées (mais chères) de mes collègues, longé la rue Berswick où s’alignent les magasins de tissus, dignes de la rue St-Hubert à Montréal et tous les grands magasins d’Oxford Street, Miss ATO et moi sommes atterri par le plus grand des hasards chez Atelier Millinery dans Kingly Court près de Carnaby Street. Un tout en un, on peut y acheter ou y commander des chapeaux tout fait, y acheter tout ce dont on a besoin pour fabriquer soi-même son chapeau ou bibi et on peut même y suivre un cours pour apprendre à confectionner son chapeau. Les employés/propriétaires sont hyper sympathiques et toujours prêts à nous conseiller. Cela fait différent de la boutique que je ne nommerai pas question de ne pas leur donner de la publicité, mais M la Finlandaise l’a surnommée Wallace et Gromit. Les vendeuses étaient désagréables et très hautaines. Franchement, à voir comment elles étaient habillées, je n’écouterais pas leurs conseils mode… Mais tous les goûts sont dans la nature, me direz-vous!

Alors, bien satisfaites de nos achats, nous avons pu dans les jours qui ont suivi faire aller notre imagination. En fait, comme la mienne est assez paresseuse, je dois trouver beaucoup d’inspiration pour arriver à un résultat concluant. Bref, je suis une excellente copieuse, je l’avoue. Donc, c’est en fouinant sur Etsy, un site où les jeunes designers peuvent vendre leurs toutes nouvelles créations. M la Finlandaise a d’ailleurs quelques créations en ligne, allez y jeter un coup d’œil, elle va mettre plus d’articles prochainement. Trêve de publicité, on trouve aussi des fascinators sur Etsy, donc j’ai regardé ce qui me plaisait pour finalement arrive à ce résultat:

 J’en suis bien fière, car ça n’a pas été facile et ça m’a pris du temps, j’étais encore en train de coudre le peigne qui le faisait tenir dans mes cheveux deux heures avant le début de l’événement. J’aime l’adrénaline de dernière minute. Allez on prend la pose dans le bureau avant de partir:
 
Donc une fois fin prête je suis allée à la rencontre de ma collègue M nouvellement affectée à la marine et de Miss ATO à la station Green Park. 

J'ai croisé d'autres personnes avec chapeaux et bibis dans le métro, je me sentais un peu moins ridicule et nous avions tous ce sentiment de «je sais où vous allez, j'y vais aussi». Une fois réunies, nous nous sommes dirigées vers le palais. Nous savions qu'il y aurait du monde, mais je ne pensais pas que la file serait aussi longue. Il y avait trois entrées pour accéder au jardin, mais si j'étais pour aller à Buckingham Palace je me devais de rentrer par la grande porte. C'est finalement ce que nous avons fait et franchement l'attente n'a pas été si longue. J'ai été étonnée du peu de contrôle de sécurité.  On a seulement vérifié mon passeport et mon invitation à la porte et le policier d'entonner Oh Canada. Là c'était vrai, nous étions de l'autre côté des portes. Nous nous sommes ensuite dirigées vers la cour intérieure, là où on voit les voitures arriver lors des grandes réceptions officielles comme la visite des Obama ou le mariage de William et Kate. Franchement, j'ai été étonnée de voir que nous allions vraiment rentrer dans Buckingham pour accéder au jardin. À l'intérieur, c'est d'un kitsch gréco-romain avec des sculptures et des toiles à plus finir et tout ça clashe avec le tapis de velours rouge et les dorures dignes d'un opéra. Mais je m'en fou, j'étais chez la Reine d'Angleterre!

Arrivées à l'extérieur, nous nous sommes vite dépêchées de voir ce qu'on allait nous servir de bon. Un vrai buffet à volonté, bouchées salées et petits desserts, ainsi qu'un choix de trois boissons: jus de pommes, café glacé ou thé, évidemment. Comme j'ai la hantise de trouver de la mayonnaise dans les bouchées salées, j'ai sauté directement dans le dessert! Je crois la tartelette aux framboises est celle que j'ai préférée. Ma collègue T a réussi à prendre son assiette en photo, ça a l'air bon n'est-ce pas?
Photo: TR
Parlant de photos, je dois avouer que nous sommes allées à l'encontre du règlement et nous nous sommes permis d'en prendre quelques-unes furtivement, c'est pourquoi elles ont l'air un peu flou de temps à autre. Personne ne s'est fait avertir ou abattre par les tireurs d'élite qui se trouvaient sur le toit du palais, mais ne soyons pas si dramatiques!

Après notre premier arrêt au buffet (car oui il y en a eu un deuxième et même un troisième pour certaines d'entre nous!!!), nous sommes allées nous mettre dans les rangs pour voir l'arrivée de la Reine à 16h. Nous avons choisi un bon emplacement, je crois, nous avons pu la voir de dos et de profil alors qu'elle était présentée aux personnes qui avaient été sélectionnées pour la rencontrer. Ces personnes étaient identifiées par une rose rouge à la boutonnière, hum avoir su... «Et ici, Votre Majesté, vous avez Madame Vanessa qui est ici pour effectuer un programme vacances-travail», ouin ça ne fait pas très sérieux! Au moins, je l'ai vu d'assez près, ça fait changement de sur les pièces de monnaie!!! Elle avait un bel ensemble jaune poussin, je ne m'attendais pas à moins. Elle aime bien le jaune la Reine, son habit était d'ailleurs de cette couleur pour le mariage du prince William.

Nous avons profité du reste de l'après-midi pour flâner dans le jardin. Il y avait un étang, un monument à la mémoire de je sais plus quoi, une maisonnette, un court de tennis et j'en passe. J'ai d'ailleurs été déçue de l'envergure du jardin, ça ne prend pas trois tondre le gazon. Il faut aussi se rappeler qu'à l'origine Buckingham n'était pas une demeure royale, mais bien un hôtel particulier qui a été bâti par le duc de Buckingham et c'est le roi George III qui a décidé de lui acheter pour en faire son domicile privé.

Pour notre divertissement, il y avait deux orchestres militaires. Dit comme ça, ça ne semble pas très divertissant, mais nous avons été très étonnés du répertoire joué. Nous avons eu droit à de la musique de film de James Bond, en passant par Indiana Jones et Star Wars, sans oublier Austin Powers! Cela a créé une belle ambiance et une belle surprise, ce n'est pas le genre de musique auquel je m'attendais chez la Reine, comme quoi les choses évoluent.

Le seul élément négatif de cet après-midi a été la froide température. Cela m'importait peu à vrai dire, du temps qu'il ne pleuvait pas! J'étais bien contente d'avoir un veston et pas juste une écharpe. J'ai vraiment apprécié mon expérience et il le fallait, car on ne peut aller à la garden-party qu'une seule fois dans sa vie!

Pour voir toutes nos photos illégales, c'est ici.

3 commentaires:

  1. Merci pour le récit et les photos. Tu étais très élégante, je veux un bibi comme le tien! :)

    RépondreSupprimer
  2. Wow! Ton bibi est très joli! Je pensais que tu l'avais acheté tout fait tellement il est beau!

    RépondreSupprimer
  3. Merci merci, il semble moins professionnel quand tu regardes en dessous, avec le fil, la colle, les épingles et le papier collant, je crois qu'il manque juste des agrafes :P

    RépondreSupprimer