lundi 19 mars 2012

Cracovie

Et voilà, premier voyage de 2012, il était temps! Pour l'instant, je tiens toujours ma résolution, soit de seulement poser les pieds dans des endroits qui me sont inconnus, donc direction la Pologne! J'hésitais entre Varsovie et Cracovie et après une petite discussion avec une collègue polonaise, elle me recommandait vivement Cracovie (au plus grand plaisir de TravelMax!).

Si vous avez un petit budget, la Pologne c'est pour vous! Nous avons été étonnés de voir à quel point tout était si peu cher, jusqu'au moment où nous nous sommes rendu compte que le salaire minimum était de 4,5 zlotys, soit environ 1£ de l'heure. Dans ce cas, je ne sais pas à quel point la vie est abordable pour les gens travaillant au salaire minimum, mais bon, pour les touristes, c'est une aubaine!

Je vous recommande fortement Cracovie, il y a beaucoup à voir et à faire, mais je pense qu'au cours de ce week-end nous avons manqué de temps, mais surtout d'énergie pour faire tout ce que nous désirions. Des fois je me demande ce qui est pire, partir extrêmement de bonne heure au petit matin et arrivé sans avoir dormi ou partir en milieu d'après-midi, manquer toute la journée dans le transport et arriver trop tard pour faire quoi que ce soit? Bref, tout ça pour dire que nous sommes arrivés brûlés à Cracovie vers 21h, et ce, sans avoir rien fait de la journée.

Donc, voilà au matin de notre première véritable journée à Cracovie, nous avons exploré la vieille ville, qui est tout à fait majestueuse comparativement aux environs en bordure de l'autoroute où le passage de l'Union soviétique se faisait lourdement sentir. Le centre de Cracovie offre encore la présence de monuments du Moyen Âge, telle la fortification qui entoure toujours une partie de la ville. Suivant ce mur, se trouve un parc qui fait le tour de la ville, offrant une balade agrémentée d'arbres matures et longée par des dizaines de bancc, tout ça loin des grands boulevards.

Avec sa grande place bordée de terrasses, Cracovie doit être encore plus agréable en été (quand les pigeons ne font pas d'attaques aériennes) . Si nous avions peur de voyager dans un froid sibérien, nous avons pu finalement profiter de douces températures autour de 0°C ainsi que de rayons de soleil ici et là.

En parcourant la place, j'ai découvert cette célèbre statue en me disant, ah tiens c'est ici ça. Voilà pourquoi il faut toujours avoir les yeux grands ouverts.

En après-midi, nous avons troqué les nuages de Cracovie pour le sous-sol de Wieliczka, où se trouve une des plus vieilles mines de sel du monde. S'il était possible de se rendre à la mine en transport en commun, nous avons décidé de faire partie d'un tour organisé par Cracow City Tours qui partait du centre de la ville en mini-bus et nous n'avons pas regretté notre choix! Notre guide polonais Sebastian parlait super bien anglais (le tour s'offre aussi en  d'autres langues dont en français!) et il était très drôle, ce qui, à mon avis, fait une grande différence quant à la qualité de la visite.

Si je n'étais pas chaude chaude à l'idée quand nous avons réservé le tour, j'ai vraiment été émerveillée par ma visite. Ce n'est pas sans raison que la mine figure sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. L'itinéraire guidé nous plonge dans plus de 2 kilomètres de tunnels (la mine en comporte plus de 300 km) où presque tout est en sel, les murs, les planchers, certains escaliers, des chapelles, des sculptures, des chandeliers, des salles de bal et je n'exagère même pas!

Bref, ça veut dire que vous pouvez licher les murs si ça vous dit! Si la mine est maintenant dotée d'un système de ventilation qui contrôle la température et le niveau d'humidité, certaines sculptures commencent à s'effriter puisque le sel s'érode avec l'humidité. D'ailleurs, toutes les sculptures ont été créées par des mineurs sculpteurs amateurs.

À noter que la visite de la mine prend au moins une demi-journée, un fait à considérer dans votre horaire! Visite parfaite pour les jours de pluie ou de grand froid, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne fait pas si froid dans la mine, une température de 14°C est maintenue pour le confort des visiteurs et employés, mais surtout pour la conservation de la structure et des artefacts.

Puisque le lendemain était ensoleillé, nous avions prévu de faire au moins une des visites guidées à pied qu'on nous avait suggérées à l'auberge. Comme j'avais mal au dos, nous avons décidé de nous la couler douce et de faire que la visite du quartier juif en après-midi en prenant bien notre temps en matinée pour nous promener au soleil. Nous avons donc opté pour une balade jusqu'au château de Wawel pour ensuite longer la Vistule jusqu'au quartier juif. En chemin, nous avons rencontré le fameux Smok Wawelski  ou dragon du Wawel qui habitait dans la grotte située sous le château du même nom. Une statue commémorative du dragon qui crache du feu de temps à autre est maintenant un attrait populaire à l'entrée de la grotte. Si vous n'avez pas la patience d'attendre, vous pouvez faire une demande spéciale en envoyant SMOK par SMS au 7168.


Quand je disais plus haut qu'il faut toujours avoir les yeux grands ouverts, il faut aussi apprendre à regarder partout, même sur le sol, des fois on trouve des trucs inattendus comme cette belle étoile destinée à Céline Dion!!! 



Nous avons donc rejoint le quartier juif où ma collègue m'avait recommandé un resto, le Marchewka z groszkiem sur la rue Mostova, car il s'agit de cuisine typiquement polonaise. Mais bon, c'était complet et la cuisine fermait pour l'après-midi, nous avons dû nous rabattre sur un autre choix. Avant de nous rendre à ce fameux restaurant, nous avions passé devant une énorme terrasse, ce fut un excellent deuxième choix.  Mais bon la terrasse, ça rend paresseux et nous n'avons pas vu le temps passé et nous avons manqué l'heure de rencontre pour la visite guidée... oups! Nous avons quand même parcouru les rues du quartier, mais je crois que cela aurait été beaucoup plus intéressant d'avoir toutes les explications puisque Cracovie a un passé très chargé. 


D'ailleurs, c'est aussi à Cracovie où l'on retrouve la célèbre usine d'Oskar Schindler du film de Spielberg, La Liste de Schindler. Le manque de temps ici ne nous a pas permis de visiter le musée qu'elle abrite maintenant. Sur le même thème, c'est aussi près de Cracovie que se trouve l'ancien camp de concentration d'Auschwitz. Puisque j'avais déjà visité celui de Dachau l'an dernier et que cela m'avait beaucoup ébranlée, je ne tenais pas spécialement à en voir un autre. Un camp de concentration, c'est suffisant pour moi.

Sur un sujet pas ma plus léger, si vous êtes amateur de vodka et que vous ne voyager pas avec RyanAir ou easyJet, vous pourriez vous ramasser une belle collection de bouteilles pour pas très cher. Nous avons vu à l'épicerie des bouteilles de 1L à environ 3£. Et comme vous pouvez le constater, ce n'est pas le choix qui manque!

Pour voir plus de photos de Cracovie, c'est ici.

4 commentaires:

  1. Il y a une statue similaire du même artiste au Canada! http://en.wikipedia.org/wiki/Igor_Mitoraj

    RépondreSupprimer
  2. Il y en a une à Londres aussi!!

    RépondreSupprimer
  3. Une ville qui donne bien envie de la visiter (et je ne parle pas de la vodka ^^). Sympathique reportage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y suis également parti il y à peu et j'attese que Cracovie est une vile très joli et pleine de choses à découvrir !. Malgré la tristesse des lieux, je vous conseille également de visiter les camps de concentration de Auschwitz-Birkenau qui ne se situent pas très loin (1h30 en bus environ pour ma part)

      Bon voyage à tous !

      Supprimer