mardi 6 mars 2012

Splish Splash Plouf

Il y a quelques semaines de cela, se tenait à Londres la Coupe du monde de plongeon FINA, une autre épreuve-test de London Prepares. Cette épreuve servait aussi de qualification olympique, donc théoriquement, nous allions voir de grands noms, tels Alexandre Despaties du côté canadien et Tom Datey du côté britannique.

Une minute papillon, si on se souvient bien, j'ai eu des petits problèmes de billets et je n'ai pas pu réserver les mêmes billets lors de mon deuxième achat. Alors des grands noms, il y en a eu toute la semaine, sauf lors des dernières épreuves pour lesquelles j'avais des billets où il était indiqué qu'il s'agissait de deux épreuves de «Dive Off». J'ai beau eu chercher à gauche à droite pour savoir c'était quoi comme épreuve, mais je n'ai pas réussi à trouver de définition. Eh bien, nous avons appris sur le tas, et nous avons été très déçus du résultat.

En fait, une épreuve de «Dive Off» lors de sélection olympique permet à tous les plongeurs qui ne se sont  pas qualifiés pour les JO de le faire. Bref, il s'agit de l'épreuve de la dernière chance, après cela, le rêve olympique est repoussé de quatre ans. Donc nous n'avons pas vu les grands noms, mais bien les petits derniers qui espèrent tous faire partie de la compétition en juillet.

J'avoue qu'il s'agit toujours d'une épreuve de haut calibre, mais même si on a vu des flips, on a vu beaucoup de flops aussi. Des plongeons avec une note globale de 7, ce n'est vraiment pas fort... La première épreuve que nous avons vue a été le tremplin 3m chez les femmes. Les 24 plongeuses ont effectué chacune 5 plongeons, puis nous avons eu une pause avant de voir la plateforme 10m chez les hommes. Cette fois, 19 plongeurs devaient effectuer 6 plongeons.

Si nous sommes restés pour toute l'épreuve féminine, à la fin de la deuxième ronde chez les hommes, nous avions déjà vu près de 160 plongeons, pas étonnant qu'on soit parti avant la fin, car en plus il n'y avait même pas de remise de médaille. Les résultats sont conservés et si des places pour les JO se libèrent se sont les plongeurs en tête de liste qui auront la chance de replonger au Centre aquatique de Londres.

Parlons-en de ce centre aquatique, pour avoir été dans le Cube d'eau à Beijing, au Centre Claude-Robillard ou même dans nos vieilles installions olympiques à Montréal, j'ai l'impression que c'est du pareil au même... Les sièges sont disposés le long de la piscine et du bassin de plongeon, alors si vous n'êtes pas au bon bout de la rangée, la vue n'est pas terrible. Encore une fois, les meilleurs sièges sont dans votre salon! De plus, pour le confort des plongeurs, la température ambiante est de 27°C. Je peux vous dire qu'il faisait très chaud dans les estrades. La bouteille d'eau n'était pas un luxe!

Je suis quand même contente d'avoir pu avoir une vue sur le stade olympique, car je n'aurai probablement pas le temps, ni l'argent, ni même l'envie d'aller prendre un bain de foule dans le Parc olympique en juillet.

Il reste quelques épreuves-tests encore au programme d'ici juillet, si vous êtes dans le coin, les billets pour la nage synchronisée, le hockey sur gazon, le tennis en fauteuil roulant, le water-polo et les épreuves de para-athlétisme seront en vente le 15 mars 2012 à 10h (heure de Londres), le prix des billets se situe entre 3£ et 20£ et ils sont disponibles via Ticketmaster.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire