mercredi 23 mai 2012

Hambourg entre filles


Je dois dire que de tous les pays d'Europe que j'ai visités, c'est en Allemagne que j'ai le plus voyagé. J'aime beaucoup ce pays, sans trop savoir pourquoi. Est-ce que c'est parce que j'ai étudié la langue et la culture? Peut-être. Est-ce que c'est qu'une de mes correspondantes et première amie à l'étranger est Allemande? Peut-être aussi. Bref, j'aime l'Allemagne, je m'y sens toujours un peu chez moi. À force d'en parler en bien, Miss ATO voulait que je lui partage cette passion! Pas de problème, sauf que je tiens tellement à respecter ma résolution et ne pas remettre les pieds dans une ville déjà visitée, ça limitait nos destinations. J'ai donc opté pour une visite à Hambourg où habite Miss S, une amie du cégep que je n'avais pas vue depuis tout ce temps, mais avec qui j'avais renoué sur Facebook. Donc, on s'enlignait pour un week-end entre Québécoises à Hambourg, puisque Herr O, le copain de Miss S serait à Amsterdam pour un enterrement de vie de garçon.

Un simple week-end de trois jours, mais très rempli. Miss S n'avait qu'une seule condition, elle devait magasiner des souliers le samedi. Nous n'avons pas eu besoin de nous faire prier pour la suivre! Donc nous sommes arrivées chez Miss S en début d'après-midi le vendredi. Nous avons d'abord exploré son quartier, où se trouve le plus long marché d'Europe. Le marché Isemarkt se situe sous les rails aériens du métro, et ce, sur une distance d'un kilomètre. À voir autant de bonne bouffe, cela nous a ouvert l'appétit et nous avons donc mangé un bon repas dans un petit café à côté de chez Miss S.

Quoi de mieux pour digérer que d'aller marcher en ville? Miss S nous a donc fait faire un petit tour de ville près du quartier de St. Pauli qui est aussi l'une des deux équipes de soccer de la ville. Elle nous a donc dit de ne pas nous étonner de voir des drapeaux de pirates un peu partout en ville, car il s'agit tout simplement de l'emblème du club! D'ailleurs, ce n'est pas qu'en Angleterre qu'on prend la sécurité des matchs de soccer au sérieux. Nous avons vu dans le journal qu'une zone complète du quartier serait à éviter le dimanche, car il pourrait y avoir des débordements à cause du match. C'est noté, on fera autre chose dimanche.
Drapeaux de l'Allemagne, de Hambourg et de l'équipe de soccer St. Pauli
Nous avons donc continué notre promenade en nous baladant dans le jardin des plantes et des fleurs, un entre-deux entre un parc et un jardin botanique. Fait inusité, le nom du jardin n'est pas en allemand... même si cela le semble. Par endroits, je trouvais vraiment que ça ressemblait à un parc du genre que j'avais visité à San Francisco!


Et comme marcher, ça épuise, on a vite fait de se trouver un café où poser nos pénates. C'est là où nous nous sommes initiées à un breuvage typiquement allemand : le Schorle. Non, il ne s’agit pas d'une bière ni même d'une boisson alcoolisée. Le Schorle c'est moitié jus, moitié eau gazeuse. Le mélange le plus rependu est celui aux pommes, soit le Apfelschorle. Mais la recette étant ce qu'elle est, on peut avoir autant de Schorle qu'il y a de sortes de jus au menu. Donc j'ai opté pour un Schorle à la fraise et Miss ATO a encore satisfait son envie de rhubarbe. D'ailleurs, ce fut pour elle une meilleure expérience que le cidre à la rhubarbe de Bristol. Miss S était frigorifiée et s'est réconfortée avec un chai latté. Moi qui pensais être frileuse, Miss S est franchement dure à battre, mais elle assume parfaitement ses cache-oreilles à +10°C.


Parmi mes connexions européennes, j'ai aussi mon ami M. PLL qui est maintenant à Hambourg. Nous avons profité de l'occasion pour aller prendre un verre avec de ses collègues. Comme dans toute situation multilingue, nous avons dû trouver un terrain d'entente pour la langue de conversation puisque 4 d'entre nous avaient le français comme langue maternelle, un autre 3,5 d'entre nous parlaient l'allemand comme langue seconde (je suis la demie!) et finalement on s'est rendu compte qu'on parlait tous anglais!!!

PLL, Miss ATO et moi avons décidé par la suite d'aller au restaurant puisque nos ventres criaient famine. Notre choix c'est arrêté sur un resto italien où les serveurs semblaient connaître tout le monde et voulait surtout saouler tout le monde en offrant des shooter ici et là et en criant les commandes au bar, comme si cela allait m'inciter à prendre une autre bouteille de vin parce que la table du fond en prend une troisième. Mais, bon nous avons eu droit à du prosecco gratuit, alors ç'a certains avantages. La bouffe était très bonne, j'ai eu droit aux pennes all’arrabbiata les plus épicées de ma vie!!! Cela m'a pris un temps fou pour finir mon assiette, mais j'ai réussi à la finir.

Le samedi, nous sommes parties en mission à la recherche de souliers pour Miss S. Fidèle à moi-même, nous avons dû nous arrêter dans le premier H&M que nous avons vu! Je suis sortie avec deux robes d'été. Nous avons continué le magasinage tout en faisant un tour de ville pour joindre l'utile à l'agréable! Hambourg est le 2e plus grand port d'Europe et est sillonnée est petits canaux. On trouve d'ailleurs plus de ponts à Hambourg que dans Londres, Amsterdam et Venise réunies! Dur à croire, mais vrai, c'est le bus touristique qui le dit! 


Donc après avoir traversé quelques-uns de ces ponts dans le quartier du Vieux-Port, nous sommes retournées à notre mission première: trouver des souliers! C'est chez Puma où Miss S a su trouver chaussure à son pied: de beaux souliers sport d’un jaune juste assez pétant! Et finalement Miss ATO s'est aussi laissez tenter par des sandales avec une touche rose fluo chez Görtz17. Et moi, même si j'avais déjà deux robes à mon actif, je n'ai pu m'empêcher de faire le plein de produits Nivea, puisque nous avions des bagages enregistrés, et non pas chez DM comme à l'habitude, mais bien chez Budni dont la présence est très forte à Hambourg.

Encore une fois ma dent sucrée n'a pas pu résister quand nous avons passé devant ma boutique allemande préférée Bären-Treff qui se spécialise en jujubes! Les jujubes ne sont malheureusement pas vendus en vrac, mais un kilo de p'tits nounours ce n’est pas mal non plus. Surtout que tous les jujubes ont des saveurs et des couleurs naturelles: orange=orange, clair=poire, vert=pomme, rouge=framboise, mauve=cassis, jaune=citron. Encore une fois, une chance qu'on a des bagages enregistrés! Si je suis restée très traditionnelle dans mon choix, Miss ATO a eu plus d'audace en achetant des jujubes au gingembre et d'autres au prosecco.

Après une journée de shopping bien remplie, quoi de mieux qu'un bon repas maison pour sauver le poulet de Miss S. Je dois avouer que j'ai roupillé un peu pendant la préparation du souper, de toute façon comme il s'agit d'une des cuisines les plus étroites que j'ai vues de ma vie, à 3 ça aurait été serré. Une amie de Miss S nous a ensuite rejoints pour aller prendre un cocktail. Vu le prix des cocktails à Londres, je me garde une petite gêne, mais au bar 3Freunde où nous allions, les cocktails sont un peu plus abordables et surtout on ne lésine pas sur l'alcool à un tel point que l'amie de Miss S a retourné son verre parce qu'il était trop fort!
Une fois notre verre terminé, nous sommes allées découvrir les bas-fonds d'Hambourg. Si vous pensez avoir tout vu dans le red-light district d'Amsterdam, eh bien détrompez-vous Hambourg possède le plus grand red-light d'Europe! Hambourg est une ville portuaire et on sait tous que les marins pris en mer pendant des mois ont des besoins à assouvir! Mais nous notre besoin c'était plutôt d'aller se coucher, donc nous n'avons pas trop erré dans les parages.

Encore une fois, un super petit-déjeuner de la mort qui tue! Trois sortes de confitures, deux sortes de miel, des fruits, des œufs à la coque, du pain fait maison, du thé, du jus, mais surtout surtout du beurre de pinottes Kraft et en format Costco, rien de moins! Mieux qu'à l'hôtel ou presque, faut quand faire sa vaisselle après.



Donc un dimanche assez chargé, nous avons été faire un tour de traversier pour aller à la plage! Malheureusement, ce n'était pas encore la saison de la baignade, mais on a vu quelques chiens se risquer à y mettre une patte. Miss S nous expliquait que c'était l'endroit parfait en été pour venir faire des BBQ, bref on aurait dû venir en été! Mais nous n'aurions pas eu notre guide locale avec nous, car Miss S et Herr O déménagent aux Pays-Bas en juin. 


Parlant de Herr O, il est venu nous rejoindre en après-midi pour venir manger une crème glacée monstre, du moins la mienne que je n'ai pas réussi à finir vu que j'ai mangé une Bratwurst au port alors que Miss S et Miss ATO ont partagé une Currywurst. Afin de brûler toutes ses calories ingurgitées, nous sommes rentrés en vélo. J'ai toujours apprécié le service de Bixi à Montréal, je dois avouer que le système de Hambourg est assez dur à battre. Un abonnement donne droit à la location de deux vélos gratuits pour la première demi-heure et à un prix ridicule par la suite. C'est à se demander si c'est rentable comme affaire! Mais bon, encore une fois cela prouve que l'Allemagne est beaucoup plus vélo-friendly que la Grande-Bretagne et que de me déplacer à vélo me manque beaucoup.


Voilà, c'est déjà la fin du week-end, un gros merci à Miss S de nous avoir accueillies. En espérant lui rendre la pareille à Londres pendant qu'il est encore temps!

Toutes les photos sont ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire