samedi 2 juin 2012

M pour Montréal sauve l'honneur

Je l'ai déjà exprimé ici, on dirait que j'ai un désir particulier d'appuyer les artistes québécois lorsque je suis à l'étranger. Or mes deux dernières expériences n'avaient pas été concluantes. À un point tel que je ne vous en ai même pas glissé un mot à l'époque.

Bref, Miss ME et moi avions des billets pour aller voir Rufus Wainwright en concert avec la BBC Symphony au Barbican. Or, après une heure de musique classique et un entracte, on se demandait bien si on allait voir la binette de Rufus, qui semblait pourtant être la tête d'affiche de ce spectacle tellement son nom était écrit gros sur le billet! Rufus a finalement fait une apparition pour les 20 dernières minutes du spectacle pour nous chanter des sonnets de Shakespeare... pas vraiment ce à quoi on s'attendait. Après le spectacle, nous nous sommes ruées sur la programmation, pour nous rendre compte que c'était vraiment ce qui était au programme et que nous n'avions simplement pas regarder la description du spectacle comme il faut! On apprend de ses erreurs il faut croire! Quand même, j'ai été bien contente d'aller au Barbican, c'est une très belle salle et ça me fait un peu penser à la Place des Arts à Montréal comme genre de complexe. Donc, tout cela c'était en mars.

Toujours en mars, j'avais finalement réussi à trouver un horaire compatible entre moi et le London Philharmonic Orchestra, qui a comme chef d'orchestre invité nul autre que Yannick Nézet-Séguin. J'avais eu un rendez-vous manqué l'an dernier en février à cause d'une sortie dans les Cotswolds avec le BUNAC, il n'était pas question que je manque ce spectacle à nouveau. Finalement, c'est Yannick qui m'a fait faux bond, Monsieur avait la gastro! Grande déception, mais en même temps je me disais que je me m'y connaissais pas tant que ça en musique classique pour voir la différence avec un autre chef d'orchestre. Effectivement, les pièces choisies n'étaient pas vraiment grand public, on ne s'étonne pas que la salle était à moitié vide et les trois quarts des gens présents avant la tête blanche! Pour initier deux fans de heavy métal à la musique classique, disons qu'on est mal tombé! On apprend de ses erreurs encore une fois et on comprend pourquoi les billets sont si peu chers, l'orchestre n'arrive pas à s'attirer un public...

Après deux expériences plutôt décevantes, je n'avais toujours pas perdu espoir. Lorsque j'ai découvert, un peu par hasard, que M pour Montréal allait participer au festival The Great Escape à Brighton, je me suis dit que c'était le temps que les choses changent! Quelle ne fut pas ma déception quand j'ai vu que tous les billets pour le samedi s'étaient déjà tous envolés. Il faut avouer que The Great Escape, c'est un peu comme la petite soeur de SXSW au Texas, c'est un festival qui présente que des groupes émergents, c'est donc très populaire. Qu'à cela ne tienne, je suis allée sur la page Facebook de Canadian Blast qui organisait la présentation des groupes canadiens au festival en partenariat avec M pour Montréal et d'autres organismes de diverses provinces et j'ai gentiment affiché un message demandant comment il était possible de voir les spectacles du samedi si nous n'avions pas réussi à obtenir de billets pour le festival. J'ai reçu un message quelques jours plus tard d'un des organisateurs qui me disait qu'il pouvait m'ajouter sur la guestlist! Et vlan, je suis VIP! Demandez et vous recevrez comme on dit. Je dois avouer que la nouvelle tombait à point, j'avais eu une semaine particulièrement éprouvante au bureau!

Donc, c'était direction Brighton pour le samedi, d'ailleurs c'était la deuxième fois où Miss ATO et moi on mettait les pieds au bord de la Manche, j'en avais parlé ici, mais la première fois pour Mr C qui même après 4 ans à Londres n'avais jamais fait de détour par Brighton. Bref, nous avons appris notre leçon la dernière fois et nous avons pris le train beaucoup plus de bonne heure pour éviter la foule, malgré que cette fois, même s'il faisait beau, ce n'était pas nécessairement chaud et ce n'était surtout pas juillet, donc le train n'était pas surpeuplé, loin de là.

Après avoir lu dans le Shortlist, la revue masculine gratuite qu'on trouve dans le métro le mercredi ou jeudi selon la station, que le meilleur petit déjeuner d'Angleterre se trouvait à la succursale de Brighton de Bill's, nous ne pouvions pas ne pas l'essayer! J'étais déjà allée chez Bill's à Londres, j'aime bien son concept de resto/café/épicerie, mais à dire que c'était le meilleur petit déjeuner... je ne suis pas convaincue. Je suis quand même sortie du resto avec un joli sac à provisions turquoise et un sac de Dolly Mixtures.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le Blind Tiger Club, bar où se déroulait les concerts de M pour Montréal. Au menu, Alexandre Désilets et Misteur Valaire, le tout à partir de midi, oui oui midi pour des représentations de 30 minutes chacun. C'est de bonne heure et peu de temps pour des spectacles vous me direz, mais c'est ça les festivals, c'est court et à toute heure! Si je connaissais que deux chansons du premier artiste (qu'il n'a même pas effectué!), le deuxième groupe, je le connaissais que de réputation.

Alexandre Désilets, c'est doux comme musique, ça ne réveille pas les voisins en sursaut. Miss ATO ne connaissait pas, mais je savais qu'elle apprécierait; Mr. C, c'était une autre pair de manche vu qu'il est fan de métal, d'autant plus qu'Alexandre Désilets est plutôt poétique dans ces paroles, donc quand tu ne parles pas français, on perd un peu de la beauté de la chanson. Tant pis pour Mr C, il a juste à apprendre la langue de Molière. Le chanteur n'a quand même pas délaissé le public majoritairement anglophone en effectuant une chanson en anglais en version acoustique avec son guitariste.
Alexandre Désilets
Alexandre Désilets a ensuite cédé sa place aux 5 gars de Misteur Valaire. Je ne connaissais pas ce groupe avant de me rendre à Brighton, et ce fut une belle découverte. J'en aurais pris pour plus que 30 minutes! Les gars ont une énergie sur scène qui est contagieuse et atteint le public rapidement. On se surprend vite à se dandiner le popotin, et ce, même s'il est juste 13h et qu'il fait clair dehors. Mais à les voir bouger autant sur scène pendant ce petit 30 minutes, on se demande à quel point ils peuvent être épuisés après un spectacle d'une plus grande durée! C'est aussi étonnant de voir combien d'instruments différents peuvent être utilisés au cours d'une même chanson, bref, je ne pense pas qu'il est possible de poser une étiquette de style musical sur Misteur Valaire, mais j'aime bien et je vous conseille vivement de les voir en spectacle.
Misteur Valaire
J'avais malheureusement oublié de prendre mon appareil avec moi pour la journée, j'ai dû me rabattre sur le cellulaire de Mr C, ce qui a limité mes photos de l'événement, vous pouvez toujours aller voir les photos officielles sur le site de M pour Montréal.

J'ai été très satisfaite de ma journée à Brighton, une belle vitrine pour la musique québécoise (et sûrement canadienne, mais nous ne sommes malheureusement pas restés pour les autres concerts). M pour Montréal remporte la palme (pour l'instant) du meilleur événement de musique québécoise que j'ai vu en Grande-Bretagne!

Autre point positif, je suis retournée dans la boutique England at Home où j'étais tombée amoureuse du petit chien butoir de porte! Qu'à cela ne tienne, j'ai décidé de l'adopter malgré son poids dans ma valise, il pèse quand même juste un kilo, alors ce n'est pas la fin du monde et il fait mon bonheur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire