jeudi 11 novembre 2010

Tous les moyens sont bons

Trouver un appart à Londres n'est pas chose facile. Je vous ai conté toutes mes péripéties dans le message précédent, mais je garde un article entier pour une toute nouvelle activité que j'ai découverte lors de ma recherche de chambre à louer: le speed flatmating! Oui, c'est le même principe que le speed dating pour trouver l'âme soeur, sauf qu'ici on parle du parfait coloc. Le concept n'est pas mauvais en soi.

Londres étant une ville où le coût de la vie est très élevé, les colocations sont nombreuses, peu de gens ont le budget d'habiter seuls. On trouve de tout comme colocation, des apparts partagés par 3 personnes, des maisons avec 15 colocs et il y a même des gens qui partagent des chambres (bye bye intimité!). Avec tant de personnes vivant sous le même toit, la bonne entente est primordiale. Ces soirées permettent de rencontrer des colocs potentiels, on donne rendez-vous pour des visites seulement aux gens avec qui on semble s'entendre.

Le déroulement de la soirée est bien simple, on s'inscrit sur le site pour le quartier où l'on désire habiter. Deux catégories s'offrent à nous, soit on cherche une chambre à louer ou on a une chambre à louer. Le tout se déroule dans un bar, donc l'ambiance est décontractée, on prend un verre et on rencontre plein de gens. On a un autocollant du style «Bonjour mon nom est:». Un rose flash pour les chercheurs de chambre et un blanc pour ceux qui ont une chambre à offrir. En plus de son nom, on indique aussi son budget ou le loyer de la chambre, le cas échéant.

Tout semble bien beau comme expliqué comme ça sur le site. Et je suis convaincue que ça doit marcher dans certains cas, mais mon expérience a été plutôt désastreuse... Premièrement, la soirée pour le quartier qui m'intéressait se déroulait le soir de mon anniversaire, déjà là ça part bien! Mais bon, dans la vie, il faut ce qu'il faut et ma fête tombait un mardi, donc ce n’est pas comme si j'avais pu vraiment faire la rumba tout la nuit. Je me suis donc présentée au bar avec plus de curiosité que d'attente, et une chance! Bon, il y avait peut-être une quinzaine de personnes à mon arrivée, mais ça augurait déjà mal, il n'y avait que deux personnes avec des étiquettes blanches... Plus la soirée avançait, plus il y avait d'étiquettes roses!

Le bon côté de cette soirée, c'est que j'ai rencontré Malena, une Finlandaise avec qui je me suis liée d'amitié. Comme la soirée n'aboutirait à rien de concluant. Il y avait peut-être 40 étiquettes roses pour 5 étiquettes blanches... J'ai avoué à Malena que c'était mon anniversaire, nous sommes donc parties ailleurs prendre un verre pour célébrer le tout comme il se doit! Des fois on ne trouve pas ce qu'on est venu chercher dans ce genre d'événement, mais on trouve quelque chose de mieux ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire