vendredi 12 novembre 2010

Être sympathique, c'est pas donné à tout le monde

Une tradition que je pourrais presque de mondiale en télévision, ce sont les jeux-questionnaires avant les nouvelles de fin de journée. Ici on ne joue pas à Pyramide, Jeopardy ou Questions pour un champion. On joue à Weakest Link à BBC One.

Le jeu est bien simple, neuf participants s'affrontent dans un jeu de questions de culture générale. Ils répondent à tour de rôle à question pendant une durée déterminée par un chrono, le groupe accumule de l'argent pour chaque bonne réponse, mais une mauvaise réponse de la part d'un participant fait perdre le montant accumulé. Lorsque l'animatrice vous nomme, vous pouvez choisir de mettre le montant accumulé en banque et faire repartir en bas de l'échelle pour accumuler d'autres montants. À la fin de la ronde de question, les participants doivent trouver le maillon faible (weakest link) parmi les autres participants. Ils votent sur tableau et dévoilent le nom de la personne à tour de rôle. Le joueur qui accumule le plus de votes est éliminé. On procède ainsi jusqu'au duel pour déterminer le gagnant qui remporte le montant d'argent qui a été accumulé pendant l'émission. Si ma mémoire est bonne, il peut atteindre jusqu'à 10000£.

Bon l'émission ne semble pas trop mal, mais avant il faut voir l'animatrice, Anne Robinson. On est loin des Joël Legendre, Sébastien Benoit, Véronique Cloutier ou Patrice L'Écuyer aux nous sommes habitués... Sur le site de l'émission, on la qualifie comme la Queen of Mean (la reine des méchantes) et ce ne sont pas des paroles en l'air. Cette femme est franchement désagréable. Son ton de voix est méprisant, elle ne mâche pas ses mots et est très autoritaire. Je ne comprends pas vraiment le but de regarder cette émission avec une animatrice aussi antipathique et je comprends encore moins pourquoi les gens veulent participer à cette émission.

L'émission a été aussi adaptée aux États-Unis et animée par Anne Robinson. Son charme n'a pas duré longtemps, puisque l'émission a été à l'antenne que pendant une saison seulement. Par chance, j'ai trouvé ce superbe vidéo sur YouTube où un participant américain prend l'animatrice à son propre jeu. Tant mieux pour toi, Anne Robinson, tu le mérites pleinement ;)


http://www.youtube.com/watch?v=_oOd0TxEneI

1 commentaire:

  1. Ca existait en France aussi sous le nom : le maillon faible. Et l'animatrice était très très très antipathique et méchante. Ca doit être le jeu qui veut ça :-)

    RépondreSupprimer