dimanche 22 mai 2011

Pour l'amour du hockey

Même si cela ne sent plus les séries à Montréal, tous les Canadiens de Londres se rangent derrière les Canucks de Vancouver. Pour une des rares fois de l'année, il nous est possible de regarder un match en direct à une heure décente. Le match étant présenté à midi, ça donne 20h pour nous. Je suis arrivée encore plus à l'avance que prévu, soit deux heures avant le match, et le bar canadien, le Maple Leaf était déjà plein.

Malgré le fait que je suis une fan inconditionnelle du Tricolore, je dois avouer que pour ce soir j'ai fait une exception et je me suis vêtue de bleu, blanc et vert. J'ai pas osé porter mon chandail des Habs, mais j'ai vu un gars avec un t-shift vintage des Nordiques et l'Américain de service (ça en prend toujours un pour nous crier des insultes) avait un chandail des Flyers!

Je vous avais déjà dit que pour pouvoir écouter un match, il fallait qu'il soit diffusé par ESPN America, ce qui était le cas. Ce que je ne savais pas c'est qu'il achète la retransmission d'un autre diffuseur, et à notre grand bonheur il s'agissait du match présenté par CBC. On a donc pu tous chanter l'hymne national à l'unisson, sauf moi qui détonnais puisque que je connais juste la version bilingue.

Je ne pense pas qu'il y ai une grande différence entre les partisans canadiens-anglais et les québécois. Sauf qu'à un certain moment donné lors de la présentation des joueurs la foule s'est mise à huer Roberto Luongo, le gardien de but québécois des Canucks. Hein, mais pourquoi je pensais qu'il était bien aimé à Vancouver, il a même été capitaine. Mais non, il s'agit d'une marque d'affection. Ils criaient son surnom Lou, mais en fait à mes oreilles ça sonnait plus comme bouh.

Autre surprise du match, un nom très familier s'est fait entendre pendant la description du match et c'était celui de Maxim Lapierre, il faut croire que je suis plus dans le coup concernant les échanges, puisqu'il est maintenant rendu à Vancouver. Eh bien!

Malheureusement pour moi, j'ai dû partir après la deuxième période pour rentrer à une heure acceptable vu que ma ligne de métro était fermée en fin de semaine. J'ai quand même pu assister aux 3 buts accordés en 1 minute 55 secondes en avantage numérique. J'étais bien contente de voir, lors de mon retour à la maison, qu'on avait gagné 4-2 et qu'on mène la série 3-1. Go Canucks Go! Pour une meilleure description du match, je vous invite à consulter LaPresse.

1 commentaire:

  1. Euh, je ne dois pas être une vraie «Canadienne de Londres» alors, parce que moi le hockey, tsé...!

    (Beau commentaire bien québécois, ça!)

    RépondreSupprimer