dimanche 12 décembre 2010

Double Decker, vivement la polysémie

Double Decker peut désigner deux choses en Grande-Bretagne que j'adore.

La première, ce sont les autobus à deux étages qui sillonnent les rues de Londres. Vraiment plus agréable que le métro, le voyage en bus c'est génial, surtout quand on est touriste. Le mieux c'est d'aller au deuxième étage (si on est en état de monter les marches, vieilles mémés avec une canne ou fille en boisson avec talons aiguilles s'abstenir!).



De là, les meilleurs sièges se sont ceux en avant avec une vue pratiquement panoramique. Assis au deuxième étage, on dirait qu'on survole le monde. Ça peut aussi être épeurant par fois, les rues ne sont pas très larges et les virages sont assez serrés. Des fois je ferme les yeux quand je vois deux bus qui tentent de tourner le même coin de rue...  on s'y fait avec le temps. Je prends le bus quand j'en ai l'occasion, juste pour le plaisir.

Mais bon, il n'y a pas que des avantages à prendre le bus, il y a aussi des mauvaises surprises. Comme les bus qui décident de changer d'itinéraire en plein milieu et qui raccourcissent leur trajet ou les bus qui décident carrément de finir leur trajet n'importe où. Entendre "All change please, this bus terminates here. All change please." dans ton bus de nuit à 2h du mat après un party d'Halloween quand il te reste un bon 4km avant d'arriver chez vous, c'est pas très agréable.

Le deuxième sens que Double Decker peut prendre ici, c'est le nom d'une palette de chocolat de Cadbury. Une barre à deux étages, très concept ;) Le premier c'est un nougat tellement léger qu'on dirait un genre de guimauve, le bas c'est du chocolat avec des Rice Kirspies dedans. C'est le genre de chose dont je vais devoir faire provision quand je vais partir...

1 commentaire:

  1. tu m'en rapporteras! (les barres de choco bien sûr...)

    -Catherine D.

    RépondreSupprimer