samedi 11 août 2012

L'Andalousie en une semaine : Granada


Nous avons quitté l'appartement de F&J en fin de matinée pour se rendre au terminus d'autobus, mais nous avons croisé la gare de train en premier, nous sommes donc aller demander quel était le prix du billet de train vers Granada question de comparer le rapport qualité/prix avec le bus. Après avoir appris qu'il n'y avait pas de liaison en train entre Malaga et Granada, nous avons donc pris le bus, notre première option, puisque j'avais déjà entendu dire qu'il était beaucoup plus facile et moins coûteux de se déplacer en bus en Espagne. Je peux maintenant le confirmer. Tous nos trajets de bus se situaient entre 10 et 15 euros l'aller pour des itinéraires durant entre 1h30 et 3h.

Petit truc, comme la majorité des villes d'Andalousie pratique la siesta, nous avons privilégié cette période pour effectuer nos déplacements comme ça on évite la fermeture des commerces et restaurants et on ne suffoque pas de chaleur, car les bus sont climatisés. On en profite pour voir le paysage plutôt aride, mais quand même peuplé de verdure avec ses vergers d'olivier.

La station de bus est trop éloignée du centre historique de Granada pour s'y rendre à pied, nous avons donc pris le bus pendant une dizaine de minutes. Après avoir finalement déchiffré les explications trop détaillées de l'auberge de jeunesse, nous avons pu trouver cette dernière. Encore une fois, super choix d'auberge, maison typiquement andalouse avec influences arabes, cour intérieure et petite fontaine incluse. Nous avons hérité de la chambre du dernier étage avec une superbe vue sur l'Alhambra et, plus important encore aux yeux de Mr C, la clim!! Nous recommandons fortement le White Nest Hostel Granada.

Le but de notre passage à Granada était de visiter l'Alhambra, un ensemble de forteresse, de palais et de jardins qui s'est bâti du XIe au XVe siècle et qui est classé Patrimoine mondial de l'UNESCO. Depuis quelques années, il y a une politique d'entrées limitées, tout comme il se fait aussi au Machu Picchu. Donc, un maximum de 6600 personnes sont autorisées à entrer sur le site chaque jour. J'avais vu dans le Lonely Planet qu'il était préférable d'acheter nos billets à l'avance par Internet, car seulement le tiers des billets sont disponibles pour la visite du jour même. Les billets achetés par Internet reviennent 1,30 euros plus chers, mais ça vaut la peine de payer le supplément pour ne pas faire la file à 7h du matin. Les billets sont disponibles sur www.alhambra-tickets.es en partenariat avec Ticketmaster.

Lors de notre arrivée à l'auberge, le gars à la réception nous a félicités d'avoir acheté nos billets en avance. Il nous a même conseillé d'aller les récupérer au guichet automatique jaune de Servicaixa au centre-ville pour éviter la queue au guichet des réservations. C'est donc ce que nous avons fait, et pour ce faire, nous avons décidé d'escalader les rues en arrière de l'auberge pour visiter les recoins de Granada. Nous sommes tombés en plein coeur d'Albayzín, le vieux quartier maure de Granada. On aurait pu se croire à Marrakech avec tous ces salons de thé et narguilés alignés dans la rue.

Nous avons continué à errer dans les rues de Granada, où l'influence arabe se fait toujours sentir. Si mon oeil a été attiré vers les boutiques de thé en vrac, celui de Mr C a été choqué par le nombre de magasins vendant des couteaux en tout genre... J'ai continué à regarder les étalages de thé, mais j'ai résisté à la tentation d'en acheter, vu que je ne bois même pas celui que j'ai à la maison!

En soirée, nous avons fait une pause de tapas pour profiter d'un autre plat typiquement espagnol, la paella. Le tout en regardant un autre match de l'Euro, bien sûr. Et encore une fois, nous avons trop mangé pour un prix ridicule. Comme nous avions une grosse journée le lendemain avec notre visite de l'Alhambra à 8h30, nous n'avons pas vraiment profité de la vie nocturne de Granada. Je crois qu'une autre journée à Granada, ou du moins demi-journée, n'aurait pas été de trop dans notre itinéraire. Il y avait d'ailleurs plusieurs bars proposant des spectacles de flamenco, mais Mr C n'était pas très intéressé... nous sommes donc aller nous coucher en admirant l'Alhambra au clair de lune.

En plus de devoir acheter les billets pour l'Alhambra à l'avance, il faut choisir l'heure de la visite. Lorsque nous avons acheté nos billets pour l'Alhambra au moins trois semaines avant de partir, les heures offertes étaient assez limitées. Nous avons opté pour l'ouverture du site à 8h30, nous ne sommes pas particulièrement des gens matinaux en vacances, mais la logique était qu'à cette heure, il ne ferait pas aussi chaud que pendant l'après-midi. Nous avions presque raison...

Il y a en fait deux horaires à respecter, celui de la visite du site, soit on visite de 8h30 à 14h ou de 14h à 20h, et celui de la visite des palais nasrides (palacios nazaríes). Si on recommande d'arriver sur le site au moins une heure avant l'heure de visite indiquée sur votre billet, c'est assez stressant quand on a la première plage horaire de la journée, surtout qu'en entrant sur le site on voit une pancarte disant qu'il y a 20 minutes de marche pour atteindre les palais. Nous n'avons pas coursé, mais presque pour se rendre à temps pour notre visite, donc c'est 20 minutes si vous êtes une tortue, si vous avez des grandes jambes, c'est plutôt 10 minutes. Nous sommes arrivés à 8h35, nous n'avons pas eu de problèmes pour entrer.

L'architecture maure est impressionnante et tellement différente de ce à quoi on est habité en Occident, qu'on oublie presque qu'on est encore en Europe. Un autre phénomène que nous avons remarqué est la présence de nombreuses alouettes sur le site. Elles semblent avoir construit des nids dans les parois des palais et tournent au-dessus des cours avant d'aller nourrir leurs petits. Je ne sais pas si ce phénomène s'observe seulement tôt le matin ou si c'est ainsi toute la journée. Bref, je ne pense pas avoir vu autant d'alouettes de ma vie! Vous en verrez d'ailleurs plusieurs dans les photos.


Comme tout monument qui se respecte, rien n'est jamais parfait et il faut faire des rénovations et de l'entretien. Malheureusement pour nous, le patio des lions était en grandes rénovations. Mais d'un autre côté, il est toujours intéressant de voir comment les travaux de conservation sont effectués.

On est vite ébloui par la splendeur du site, des vues imprenables sur la ville et les horizons, que ce soit à partir des fenêtres des palais...

...ou carrément au sommet de la tour de la forteresse de l'Alhambra. La forteresse ressemble plus à un site archéologique, mais elle offre des points vue formidables sur la ville. Nous avons même été capables de repérer notre auberge à partir de la tour.

Les renseignements sur le plan de l'Alhambra indiquent qu'en général la visite dure trois heures. Nous avons fait notre visite en trois heures, mais nous ne nous sommes pas vraiment attardés nulle part et nous n'avons pas suivi l'audioguide (sinon on ne sort jamais de la visite!), mais il est très facile de passer quatre voire cinq heures sur le site.

Nous avons terminé notre visite par les jardins du Generalife. Je vous avertis tout de suite, il y a tellement de jets d'eau et de fontaine, un arrêt aux toilettes est essentiel, sinon la visite devient vite supplice.

Je me répète peut-être, mais l'Alhambra était de toute beauté, elle mérite amplement son titre de patrimoine mondial de l'UNESCO et ça vaut vraiment la peine de passer par Granada. Toutes les photos sont disponibles ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire