lundi 26 décembre 2011

Soccer vs. football

Ce n'est un secret pour personne, je suis une fan de hockey, une vraie! Malgré qu'en ce moment, ça me dérange plus ou moins de manquer la saison du Canadiens vu les piètres performances de l'équipe en 2011. Je leur souhaite de retrouver leurs forces en 2012, parce que pour l'instant c'est loin de sentir la coupe...

Entre-temps, ici le sport national c'est le soccer, oups désolé le football! Chaque fois que j'ose prononcer le mot «soccer», on me prend pour une Américaine et on me dit que le football américain ce n'est pas le vrai football. Mais il faut voir leur tête quand je leur dis que je suis Canadienne et qu'on joue au football canadien. Bel air perplexe!

J'ai déjà essayé de m'initier au soccer au Québec, je suis même allée voir l'Impact de Montréal il y a quelques années. Je n'attrape jamais la fièvre de la Coupe du monde ni de l'Euro, et ce, même si cela «contamine» bon nombre de gens autour de moi! Mais bon, je me suis dit à mon arrivée en Grande-Bretagne que si l'occasion se présentait, je ne pouvais pas passer par dessus cette expérience de culture locale! Et voilà, on m'a offert un billet de la Champion League pour aller voir Chelsea vs. Valencia.

Bon, plusieurs de mes collègues et ainsi que des amis m'ont reproché d'aller voir Chelsea, un match d'Arsenal aurait été meilleur selon eux, mais pour moi c'est du pareil au même! Je savais que le stade est à toit ouvert, donc je m'étais emmitouflée à rendre jaloux mes accompagnateurs. J'ai quand même bien misé avec ma couverture en polar bleu Air Transat, c'était le même bleu que celui de Chelsea! Avec ma chance légendaire chaque fois que je vais dans un nouveau stade, oui j'avais encore une fois le mur en arrière de moi, mais pour une fois ce n'était pas de si mauvais sièges!! On avait une très belle vue.


Mais ça n'empêche pas de zoomer non plus...

Une première chose que j'ai remarquée une fois dans le stade, c'est la ségrégation des partisans. Oui, oui, les partisans de l'équipe adverse ont une section réservée à eux dans un coin du stade, question de sécurité. L'époque des hooligans est presque révolue, mais on garde certaines précautions. Des fois, je me dis que pour certains matchs de hockey ça ne serait pas fou. Je garde un très mauvais souvenir d'un match Toronto c. Montréal. J'étais assise à côté de fans des Maple Leafs portant des masques de lucha libre et les gens en arrière de moi n'avaient rien de mieux à faire que de leur crier des insultes dans MES oreilles. Je n'irais plus jamais voir un match contre Toronto, c'est sûr!

Tout comme au hockey, on présente les joueurs en début de partie. On m'a demandé si je connaissais des joueurs dans l'une ou l'autre des équipes. Ah tiens oui, lui, Ashley Cole...
mais juste parce qu'il a été marié à Cheryl Cole... vivement les revues à potins!!!

Vu mon manque d'enthousiasme durant le match, on a cru que je m’emmerdais, mais ce n'étais pas totalement vrai. Je dois dire que j'étais plutôt concentrée à suivre le ballon et à essayer de comprendre la beauté du jeu. En vain, je crois que c'est une question d'éducation. Je n'ai pas été élevée dans une famille fan de soccer (et ce, même si mon père a été coach de l'équipe de ma sœur l'espace d'un été). Chez nous c'était hockey l'hiver et baseball/balle-molle l'été! Je suis quand même bien contente d'avoir pu vivre cette expérience totalement européenne.

Oh en passant, Chelsea a gagné 3-0!

1 commentaire:

  1. Il va falloir que je contribue un peu à ton éducation :D
    Pour l'instant, tu peux jeter un coup d'oeil à ceci, ce sont deux des trois joueurs les plus habiles dans le monde en ce moment (désolé pour la toune, elle est assez poche) :

    http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=_BIvxnMBhhk

    Ricardo

    RépondreSupprimer