lundi 8 août 2011

Les mille et un galets de Brighton

Parce que la Tamise c'est bien beau, mais la mer c'est encore mieux, Miss ATO et moi avons continué nos aventures du week-end en allant à Brighton dans le sud du pays, mais à peine à une heure de Londres. Bon je dis la mer, mais c'est techniquement La Manche... petit détails pour les amateurs de géographie s'il y en a!

Avis à tous ceux qui pensent aller à Brighton un jour à partir de Londres, il y a deux moyens de s'y rendre en train. Un trajet avec Southern qui part de Victoria Station et un trajet avec First Capital Connect qui part de London Bridge Station. Les deux prennent environ une heure et font un arrêt à l'aéroport de Gatwick. Une seule différence, le deuxième trajet avec FCC est presque moitié prix. Nous avons donc pu profiter d'un tarif aller-retour de 10£. On s'en mord un peu les doigts de voir qu'on a payé 23£ aller-retour pour Gatwick plusieurs fois cette année, quand on aurait pu prendre une autre compagnie beaucoup moins chère qui nous mène à une station qui se trouve directement sur notre ligne de métro. Bon, ben maintenant on le sait et on fera ça la prochaine fois, car il y en aura une (à suivre..).

Après avoir survécu à une heure de train plus que bondé (on se serait cru en Chine, enfin presque!), d'enfants fatigants, de parents manquant de discipline, de Français au cellulaire, de madame qui se maquille et j'en passe, nous avons vite fait de semer cette foule à la sortie de la gare. Nous avons fait un premier arrêt à Starbucks. Pas que je suis devenue fan (vivement mon café scandinave!!), mais bien pour aller déranger Miss J qui travaillait en ce samedi ensoleillé. Miss J a délaissé Londres pour le bord de la mer et je peux la comprendre. On a demandé quelques conseils sur les trucs à faire, on s'est donné rendez-vous pour souper et j'ai quand même pris un chocolat chaud, parce qu'il faisait encore un peu frisquet en milieu de matinée.

Nous avons profité de l'air frais pour faire le tour de la ville à pied, car Brighton ce n'est pas juste une plage. Nous nous sommes tout d'abord promenées sur le Pier, où l'on trouve tout ce qui me rappelle mes vacances à la mer aux États-Unis: manèges, barbe à papa, diseuse de bonne aventure, chaises pliantes, parasol, et ce, sans oublier les goélands. «À moi, à moi», comme ils disent dans Trouver Némo.


Nous avons ensuite trouvé le magnifique Pavillon royal. De style oriental, disons qu'il sort de l'ordinaire dans le milieu cette petite ville britannique bourrée d'estivants. Nous ne sommes pas allées à l'intérieur, mais ça dois sûrement valoir le détour. 


Nous avons aussi parcouru les Lanes, c'est petites rues qui se croisent et s'entrecroisent où l'on trouve de merveilleuses petites boutiques et des restaurants. J'ai d'ailleurs eu un faible pour la boutique England At Home à cause de ce LabradoorStop:

Un peu trop lourd pour mes bagages, je l'ai laissé au magasin, mais j'ai quand même acheté de jolis aimants pour mon frigo avec des images d'époque de Londres. Je vais pouvoir les partager un peu lors de mon retour (un jour, je ne sais toujours pas quand!), car il y en a près d'une quarantaine! Je dois quand même retourner à Brighton pour faire un peu plus de shopping, peut-être que la prochaine fois, je craquerai encore plus pour ce joli toutou.

Après avoir fait les touristes, il était temps de faire les vacancières! Nous nous sommes installées sur la plage de galets afin de profiter à plein du soleil et de cette dernière journée de juillet. Vous remarquerez ici que j'ai très bien omis d'ajouter «confortablement» après «installées», les galets c'est plus que désagréable. Une chance qu'il n'y avait pas trop de Québécois dans le coin quand je suis revenue de ma baignade, parce que ma marche était ponctuée de «aïe», «ayoye donc», «ouch» suivi de mots pas très catholiques. Pour une fois dans ma vie, j'aurais bien aimé avoir les petits souliers d'eau très en vogue dans les années 1990, mais que j'ai toujours trouvé très laids pour ne pas dire lettes!

Cette fois-ci, j'étais préparée, j'ai mis de la crème avant de partir. Je l'ai même amenée avec moi et j'en ai même remis. Bref, j'ai entretenu mon bronzage, pas mon look de homard, la preuve en Raymond:

Après avoir lézardé suffisamment, nous avons repris le chemin du Starbucks pour aller cueillir Miss J qui finissait sa journée. Nous sommes retournées dans les Lanes pour y trouver un resto. Fait à noter, il y beaucoup beaucoup de restaurant italien à Brighton, aucune n'idée pourquoi. Aussi, autre trouvaille côté resto, première chose que j'ai remarquée en sortant de la gare, c'est un hot pot mongolien, miam. Mais bon, mes comparses ne mangent pas très épicé, une autre bonne raison de retourner à Brighton! Nous avons finalement opté pour un resto thaï à la déco psychédélique, mais très bon en fin de compte. J'ai englouti mon assiette, je pense que j'en aurais mangé deux, mais la gourmandise est un bien vilain défaut!

Retour en ville beaucoup plus tranquille que l'aller, le train était beaucoup moins bondé. Nous avons pu faire un petit roupillon pendant qu'on se laissait transporter vers la maison. Le bonheur du train!

Pour voir Brighton en photos, c'est ici.

2 commentaires:

  1. Bel article, on voit bien les couleurs de Bright Town. :)
    Les plages, restaurants et le mode de vie beaucoup plus relax qu'à Londres! C'est une destination populaire, et on peut comprendre pourquoi!

    RépondreSupprimer
  2. Super bien rédigé, cet article! Et instructif en plus! :)

    RépondreSupprimer