jeudi 31 mars 2011

C'est le printemps, le vrai

À Londres, il n'y a pas d'hiver, mais novembre dure 4 mois. J'ai cassé les oreilles de plusieurs d'entre vous en disant que je m'ennuyais du froid et de la neige et je ne mentais pas, je vous assure. Je suis une fille d'hiver, mais une chose dont je ne m'ennuie pas c'est le printemps québécois (mis à part la cabane à sucre, mais c'est une autre histoire). La sloche, la boue, les cacas de chiens et les mégots de cigarettes qui remontent à la surface, quelle horreur!

Je redécouvre donc les joies d'un printemps «propre», comme je l'avais vécu en 2008, alors que j'étais en Chine. Les fleurs, les bourgeons, le gazon qui verdit, le mercure qui monte, le soleil qui se pointe le nez de plus en plus souvent, bref, c'est le printemps! Quand on est chanceux, la belle température est au rendez-vous le week-end. Il y a quelques semaines, Miss À tout oiseau et moi sommes allées explorer le nord de Londres.

Nous sommes parties de Baker Street, oui la fameuse rue de Sherlock Holmes, où il y a d'ailleurs son propre musée, pour nous diriger vers Regent's Park. Moins grand que Hyde Park, mais aussi moins achalandé, Regent's Park est tout aussi beau. Il abrite aussi le zoo de Londres, mais à 20£ l'entrée je préfère chasser les canards dans les étangs du parc. Lorsqu'on se rend à l'extrémité nord du parc, on tombe sur Regent's Canal, en tournant vers l'est on se dirige vers Camdem Town, à l'ouest on abouti à Little Venice, une promenade que j'avais déjà faite en janvier dernier. Si on continue un peu plus au nord-ouest, on trouve Primrose Hill sur notre chemin. Là, ça vaut la peine de monter jusqu'en haut, la vue sur Londres est incroyable, surtout lorsqu'il fait beau.

Nous avons poursuivi notre marche vers Camden Town et The Stables, d'anciennes étables littéralement, où se trouve un marché digne de la caverne d'Alibaba. On y trouve vraiment de tout et de rien, ainsi que des petits restos de bouffe pour emporter (ou take away comme les Anglais disent), et ce, provenant des 4 coins du monde. Nous avons préféré faire un arrêt au comptoir de beignes immenses pour rassasier notre faim. Nous avons donc dégusté ces 250 000 calories sur le pont au soleil en regardant les péniches qui traversaient les écluses!

Une des activités préférées d'À tout oiseau lorsque la journée s'achève, qu'on est fatiguée, mais qu'on veut pas rentrer et qu'il est trop tôt pour aller souper, c'est faire des tours d'autobus bien au chaud au deuxième étage d'un double-decker. C'est pas fou comme idée, je suis déjà fan. Très bonne façon de découvrir la ville, on repère des endroits en se disant qu'on pourrait y retourner une autre fois. Après avoir pris quelques autobus, puisque nous n'avions pas la moindre idée d'où nous voulions aller, nous avons finalement atterri à Tottenham Court Road pour casser la croûte dans un resto italien dont le nom fait sourire tous les francophones: Zizzi Ristorante. Nous avons toutes les deux pris une pizza rustique, qui étaient vraiment très bonnes et dont la portion était franchement généreuse. Test réussi pour Zizzi, on y retournera!

Pour voir les photos de cette agréable journée, cliquez ici. Sur ce, je suis maintenant à jour dans mes aventures, reste à voir combien de temps cela va durer!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire